Cette substance agit même avant la naissance sur le développement du fœtus de la femme enceinte.

L’Office fédéral de l’environnement allemand a fait une étude sur 600 enfants et constate que 100% d’entre eux présentent des traces de phtalates dont 5 importants.

L’étude rajoute que chez 20% d’entre eux les phtalates sont en quantités toxiques. Elle estime que si l’on prend en compte “l’effet cocktail” de ces différentes substances, 80% des enfants en absorberaient en trop grande quantité.

La Commission européenne a déjà interdit l’usage du DEHP dans la composition des jouets pour enfants depuis 1999.

Ads